23 juin 2018

Dear Aaron, Mariana Zapata

Synopsis :

Ruby Santos knew exactly what she was getting herself into when she signed up to write a soldier overseas. 

The guidelines were simple: one letter or email a week for the length of his or her deployment. Care packages were optional. 

Been there, done that. She thought she knew what to expect. 

What she didn’t count on was falling in love with the guy.

Mon avis :

Bon, ce roman n'a pas fait l’unanimité d'après les avis que j'ai pu lire sur Goodreads. Pour moi? Le coup de cœur. Si vous aimez les histoires d'amour ultra rapide avec des passages olé olé toutes les cinq minutes, pas la peine de l'ajouter à votre liste! Pendant une bonne centaine de pages c'est de la correspondance par mail / sms, ce bouquin prend son temps. Ça s'étale sur plusieurs mois! 

On fait donc la rencontre de Ruby, qui vient d'une famille assez unie et a un frère qui est soldat. Elle fait partie d'un programme de correspondance depuis quelques temps, le but étant d'être en contact le temps du déploiement d'un soldat et de lui apporter du soutien, une présence. Dès le départ, je me suis attachée à Ruby, les mails qu'elle écrit et qui racontent tout et n'importe quoi, sans oublier qu'elle inclus quelque fois des petits blagues, j'ai juste adoré son caractère. 

“Sergeant Major to a young soldier: “I didn’t see you at camouflage training this morning, soldier.” Soldier: “Thank you very much, sir.”

Elle a déjà eu deux autres correspondants, d'ailleurs elle raconte petit à petit à Aaron ce qui s'est passé avec l'un d'entre eux et autant vous dire que sa façon de raconter est vraiment drôle! Il y a plusieurs choses qui font que j'ai vraiment aimé cette correspondance, comme le fait qu'ils n'échangent pas de photos d'eux, ça peut paraître banal mais ils correspondent pendant plus d'un an sans réellement savoir à qui ils sont en train de s'attacher, c'est une relation platonique qui se crée. 

L'alchimie est indéniable, j'étais aussi paniquée que Ruby quand Aaron ne répondait pas pendant quelques jours, suite à une coupure du réseau.. j'étais là, à m'imaginer le pire! L'auteure a vraiment joué avec mes nerfs. Au fil de l'histoire, la relation évolue mais comme je le disais, ça prend des mois et des mois avant qu'on puisse espérer une histoire. 

Il n'y a pas que de la correspondance, le roman reprend une forme normale par la suite et c'est là, que j'ai pu découvrir Aaron un peu plus et évidemment, il est génial. Ce qui fait que c'est un bon bouquin, c'est que ce ne sont pas des personnages parfaits, Ruby a ses insécurités, ses peurs, elle galère avec le boulot, Aaron n'est pas réellement proche de sa famille et doit faire face à la solitude, etc. Ils sont différents mais en même temps, vraiment complémentaires. J'ai lu ce roman en une seule fois, je ne voulais pas m'arrêter avant d'avoir un happy end!

La seule chose que je reproche à l'auteure? L'épilogue. J'étais vraiment contente quand j'ai vu la date à laquelle ça se passe, mais le fait qu'on repasse en format sms.. pas assez d'infos! C'est vraiment dommage de conclure sur cette fin. 

Bref, je pourrais vous en parler pendant des heures mais je pense que vous avez compris à quel point j'ai aimé Dear Aaron. Il n'a pas été traduit pour le moment mais je sais qu'un autre roman de Mariana Zapata est dispo. en VF (Cultissime) 

19/20

9 juin 2018

Le vase rose, Eric Oliva


Synopsis :

Et si votre pire cauchemar devenait réalité ?
Quand votre vie bascule, vous avez le choix : sombrer dans le chagrin ou tout faire pour vous relever.
Frédéric Caussois a choisi.
Pour lui, aucun compromis, il doit savoir, connaître la vérité.

Je tiens à remercier les éditions Taurnada pour ce SP!

Mon avis :


Septembre 2016
Le résumé ne donne pas vraiment d'indications et je n'avais lu aucun avis sur la blogo afin de ne pas me spoiler! Je ne vais donc pas vous parler de l’événement qui se déroule à cette date mais disons simplement que Frédéric mène une vie agréable, marié et papa, il monte son entreprise. Quand du jour au lendemain, l'impensable se produit... à partir de là, le lecteur va accompagner Frédéric au court de son "enquête" et essayer de lever le voile sur ce mystère.

"Il ne pouvait cesser d'y penser. Chaque minute de chaque journée qui passait le ramenait aux mêmes visions. Celles-ci le hantaient sans discontinuer."

Les personnages
D'abord étonnée par le format assez court (177p. en numérique) j'avais un peu peur que les événements s’enchaînent trop vite.. mais pas du tout! Ce qui rend le roman intéressant? La présence de différents points de vue : on rencontre par exemple Linda, la pharmacienne, le maréchal Tedeski mais également Cindy, caissière. Chaque personnage est bien travaillé et apporte quelque chose à l'histoire, ils aident, qu'ils en soient conscients ou non, Frédéric à avancer dans sa quête de vérité. Bon, par contre j'ai eu un peu de mal avec le protagoniste, au début ça allait.. mais ensuite il était un peu trop en mode Arsène Lupin pour moi, pas vraiment réaliste. Les goûts et les couleurs! 

L'enquête
J'ai trouvé les faits cohérents, c'est une bonne histoire. L'auteur ne s'éparpille pas et arrive malgré un format court à nous donner des réponses, chaque point est traité correctement. J'ai été agréablement surprise par l'épilogue, je ne m'attendais pas à ça et c'est finalement ce qui fait que j'ai passé un bon moment de lecture. Si vous êtes fans du genre (thriller) ; c'est peut-être un peu léger.. mais c'est parfait entre deux grosses lectures (ou pour les débutants). 

15/20

3 juin 2018

Son of the Dawn (Ghosts of the Shadow Market #1)


Synopsis :

The Lightwoods, the Shadowhunters who run the New York Institute, are expecting a new addition to their family: the orphaned son of their father's friend, Jace Wayland. Alec and Isabelle aren't too sure they want a new brother, and their parents are not assuaging their fears, too occupied with the dark news that Raphael Santiago, second-in-command of the New York vampire clan, has brought from the Shadow Market.

Mon avis :

Ok les gars.. je tente de contenir mes émotions là. Cassandra Clara qui sort une nouvelle série?! Je dévore chacun de ses romans, j'avais tellement hâte de découvrir Ghosts of the Shadow Market. Le seul pépin, c'est que c'est le même délire que pour Les chroniques de Bane, c'est à dire que ça sort au compte-gouttes et ce sont plus des nouvelles, 52 p. Son of the Dawn. Je ne sais pas quand ils sortiront en V.F, pour le moment il y a 2 tomes disponibles sur 8, le troisième sort le 12 juin. (J'ai ajouté les fiches sur Livraddict, si vous voulez) 

Pour se situer chronologiquement, l'histoire se déroule en 2000 quelques années avant que Clary débarque (The Mortal Instruments, 2007) ; même si vous pouvez lire les séries séparément, je vous conseille de lire Les Origines, histoire de comprendre c'que raconte Frère Zachariah au début de l'histoire. 

Dans Son of the Dawn, on assiste à la première rencontre entre Isabelle & Raphael Santiago #ship, on parle d'une cargaison de Yin fen qui doit arriver le jour où Jace est censé découvrir sa nouvelle famille. Coïncidence? Je ne crois pas! Des répliques sympa, des scènes de combat top et un Jace déjà bad-ass. 

"He's from the 1950s. Jazz baby and greaser teen take on the world."

C'est intéressant de voir la première rencontre entre Jace & les Lightwoods, si vous êtes fans c'est à lire! Par contre, c'est vraiment court, à peine le temps de s'attacher aux personnages qu'on les quitte.. Pas vraiment indispensable dans l'univers de la série mais cool pour retrouver ceux qu'on aime tant! 

15/20