21 janv. 2018

Koe no katachi / A silent voice : Tome 1, Yoshitoki Oima


Synopsis :


Shoko Nishimiya est sourde depuis la naissance. 

Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle fait de son mieux pour dépasser ce handicap, mais malgré ses efforts pour s'intégrer dans ce nouvel environnement, rien n'y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. 

Tour à tour psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu'au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l'intervention du directeur de l'école. Ce jour-là, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusqu'ici ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

Mon avis :


J'ai eu envie de découvrir ce manga avant de regarder l'adaptation, j'en avais entendu beaucoup de bien mais je dois dire que mon avis est assez mitigé. J'ai trouvé ce premier tome un peu répétitif, l'histoire n'est pas exceptionnelle car on sait déjà que Shoya va se comporter comme un parfait imbécile et qu'il va s'en mordre les doigts.. 

Sauf que... je ne m'attendais pas à ce que le corps enseignant ne soit pas à la hauteur non plus, tout sonne faux ici. On attend de la part des adultes un peu de bon sens, de la tolérance et surtout qu'ils montrent le bon exemple alors pourquoi au juste le directeur de l'école se pointe comme une fleur une fois que le mal est fait? Personne n'a vraiment l'air de se soucier du bien être de Shoko alors qu'elle déborde de gentillesse. 

On ne sait pas grand chose d'elle au début de l'histoire mais on peut clairement remarquer son envie d'apprendre, ses bonnes manières, etc. Elle écrit dans un carnet qu'elle montre à ses camarades et fait tout pour que ça fonctionne. Le seul point négatif la concernant, c'est le manque d'informations sur sa famille (on en sait plus sur celle de Shoya

Je pense néanmoins que ce premier tome sert surtout à nous montrer le passé commun des deux personnages et à poser les bases puisqu'ils se retrouvent quelques années plus tard. Je vais donc lire la suite et espérer m'attacher aux personnages. Le coup de crayon est assez sympa même s'il reste un peu brouillon par moment. - 13

Photo : l'anime!

5 commentaires :

  1. Oh la la, lui qui me faisait tellement envie je ne sais pas quoi faire après ton avis si mitigé. Ça me gêne que l'histoire sonne fausse, que les actions soient répétitives.. C'est terriblement dommage pour un 1er tome ! J'attendrais donc ton avis sur le second tome pour me lancer.. Et peut-être que je craquerais pour regarder l'anime^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi tu sais, je voulais tellement me prendre le coffret! C'est une lecture numérique là donc ouf ^^ J'avoue avoir été un peu gênée par le coté trop enfantin de Shoya ici mais comme je disais, c'est en mode flash back quand ils étaient collégiens donc bon, on verra par la suite :)

      Supprimer
  2. Hello, comme toi j'en sors des deux premiers tomes avec une petite déception. Ca fait un peu fouillis... c'est assez répétitif et il n'y a pas de réelle surprise. Bien évidemment le thème abordé est super et on comprend les difficultés que les personnes souffrant du même handicap peuvent subir, ceci dit je m'attendais à quelque chose de plus poignant, plus intense...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince, je pensais que la suite serait un peu mieux mais apparemment non... Je suis d'accord avec toi, je m'attendais à quelque chose de plus fort et c'est vrai que voir Shoya agir bêtement à tout va, ça va cinq minutes...

      Supprimer
    2. Oui.. Du coup je ne sais pas si je lirais la suite.. Finalement avec du recul je ne suis pas trop emballée...

      Supprimer