21 déc. 2017

Quand vient la vague, Manon Fargetton & Jean-Christophe Tixier

Synopsis :


Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces « vagues » qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.

Je tiens à remercier la M-E Rageot ainsi que NetGalley pour ce SP! 


Mon avis :


J'ai recommencé cette chronique pas mal de fois, je voulais être en mesure de parler de ce qui est, mon premier coup de cœur de l'année 2018, avec les mots justes. Car non, il n'est pas encore sorti, il faudra attendre le 17.01 : A vos agendas!

Quand le prologue suffit à capter toute mon attention

"Aujourd'hui, j'ai dix-sept ans, et je ne sais pas encore si ma vie s'arrête, ou bien si tout commence. 
Peut-être les deux à la fois?"

C'est une introduction très courte à l'histoire que l'on découvre ici, deux petites pages pour se mettre à la place de Nina mais sans nous apporter le moindre début de réponse. Bien au contraire, ça soulève un tas de questions. Pourquoi s'enfuir? Pourquoi le jour de son anniversaire? Qu'est-elle devenue? J'ai su à cet instant que cette lecture n'allait pas me laisser indifférente.

Qui est Nina?

Au fil des chapitres, on passe du passé au présent, de Nina à Clément : J'ai adoré cette façon d'écrire l'histoire. Pouvoir se plonger dans les souvenirs de Nina et essayer de reconstituer le puzzle tout en essayant de partir à sa recherche avec Clément.

C'est l'histoire d'une famille en apparence unie, d'un frère et d'une sœur qui auraient du être plus attentifs l'un envers l'autre mais également de secrets, de mensonges, de remise en question et même d'orientation sexuelle. J'admire le fait que les auteurs aient pris le temps de nous présenter des personnages différents les uns des autres, avec une histoire propre car même s'ils gravitent autour de Nina, ils sont importants et apportent certaines leçons de vie. 

Comment vous expliquer mon ressenti face à cette histoire? Je n'avais encore jamais lu de romans de Manon Fargetton, ni de Jean-Christophe Tixier, chose à laquelle je vais remédier très rapidement. Tellement d'émotions...! J'avais l'impression d'être Nina, d'éprouver la même colère, le même chagrin, d'être à sa place. Impossible pour moi de lâcher Quand vient la vague avant de connaitre le fin mot de l'histoire.

"L'expression le ronge de l'intérieur, acide brûlant dans ses veines."

J'ai pu observer Clément grandir au fil des pages, prendre du recul sur sa vie, sur ce qu'il n'a pas su voir, comprendre les choix qu'il a du et devra prendre, ce qui est juste ou non. C'est un roman qui laisse un gout de réel, pas d'histoire improbable ici mais simplement les tourments de plusieurs adolescents et la difficulté d'en être un. Ça nous fait réfléchir sur pas mal de choses. Je me suis beaucoup attachée à Clément, il a tellement gagné en maturité après la disparition de sa sœur, c'est probablement le personnage que j'ai préféré. 

La fin est cohérente, c'est comme un poids qui s’enlève, un esprit qui s'apaise.

Je ne peux pas vous en dire trop, je ne veux pas vous spoiler mais juste une chose : je vais m'intéresser de plus prés à cette maison d'édition et j'ai hâte que cette pépite sorte en librairie, il vous la faut!

18/20

3 commentaires :

  1. Bonjour, je suis en pleine lecture de ce roman du coup je ne lis pas ta partie sur la fin car j'ai envie de découvrir toute seule :)
    Pour le moment j'adore j'ai du mal à décrocher de ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est assez addictif, on a vraiment envie de découvrir la vérité! :) Tu as terminé??

      Supprimer
  2. Pour moi, c'est passé pas loin du coup de cœur. En fait, il me manque juste quelques infos sur la relation avec les parents. Autrement, j'ai été très touchée par Nina et Clément, la manière différente dont ils prennent les choses, etc.

    RépondreSupprimer